Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-10-08T21:22:31+02:00

Chronique d'une boutonneuse #1

Publié par Kid.

Salut les chtars !

Pardon ... dois-je m'excuser de ce surnom trop peu flatteur ? Oui, c'est évident.


Salut les beautés !

Ce soir, je suis de mauvaise humeur et je sens que cet article va être vraiment très difficile à écrire pour moi. Comme il m'a été difficile de conserver ce titre. Il le sera aussi parce que j'arrive trop peu à parler de ... ça. L'acné. Plus particulièrement hormonale. 

Ce texte sera long et décousu mais j'ai vraiment, vraiment, vraiment besoin de l'écrire.

Chronique d'une boutonneuse #1

Je n'ai jamais vraiment été épargnée par ce boulet. Laissez-moi l'appeler "ce boulet", oui, ça me fait du bien. Il m'a suivi une bonne partie de mon adolescence et lorsque je pensais en être débarassée, il était toujours là. J'ai commencé par de l'acné juvénile et même si ça m'a gâchée deux trois après-midi, j'avais ce côté : qu'est-ce que j'en ai à péter de l'acné, mes copines en ont aussi.
Voilà pourquoi c'était si "facile" à cette époque de passer outre, de ne pas se fier au regard des autres : parce que c'était normal d'avoir de l'acné à 14 ans.

Aujourd'hui, j'en ai 23 et ça me pourrie la vie. Ouais, c'est peut-être un peu fort mais c'est le cas. Y'a des fois, j'essaye de relativiser et je me dis que c'est pas si horrible que ça, que j'en ai pas sur touuuut le visage, que ça se camoufle. Le problème c'est que j'en ai raz l'anus de camoufler. Je veux me maquiller avec plaisir, je veux plus que ça soit simplement une nécessité.

Je vois ma dermato autant de fois qu'un fou verrait son psychiatre. J'suis tellement intime avec elle que j'la confondrais presque avec ma mère. On a tout essayé : des tonnes de médicaments aux noms en -zol, -binx et -flex. Des pilules, des crèmes, des lotions, des comprimés ... . A chaque fois qu'elle me voit entrer dans son cabinet, elle me sert le même combo visage de compasion mêlée à du désespoir sur un lit de "Je ne sais plus quoi faire". Et j'en ai marre de répondre : "Moi non plus, je ne sais plus quoi faire", la voix tremblante, cette boule énorme dans la gorge et les larmes qui me montent aux yeux. Je déteste aller chez le dermato. J'ai toujours l'impression d'être le piiiiire cas qu'ils n'aient jamais traîté. Pas parce que mon visage est couvert de boutons (parce que ce n'est pas le cas, j'en ai peu mais ils sont vraiment costauds), juste parce que peu importe ce qu'ils me préscriront, ça ne marchera pas. Alors ils me donnent toujours les mêmes choses que j'ai déjà eu il y a quelques années mais qu'on me re-prescrit aujourd'hui "on ne sait jamais".

L'année dernière, j'en ai eu marre. Mais vraiment ! De me gaver de médocs sans effet, de me tartiner de crèmes inneficaces, de suivre des conseils qui ne marchaient pas. J'ai décidé de tout arrêter. J'ai jeté mes pilules et autres drogues dermatologiques. Je me suis mise au naturel BIM. J'ai dépensé ... puté ... des salaires j'vous dis (d'autant plus que j'avais pas de salaire) ! Pendant 1 an. Ca n'a pas marché. Une fois de plus, j'en ai eu raz-la-moule et j'ai appelé ma dermato comme un junkie en manque appelle son dealer pour avoir sa dose. Je ne l'avais pas vu depuis longtemps et lorsqu'elle m'a accueillie dans son cabinet, je me suis rappelée pourquoi je n'aimais pas mes rendez-vous chez le dermatologue : le fameux combo (si tu me suis). J'en ai la nausée, à chaque fois qu'elle me le sert.

"Je ne sais plus quoi faire", "On a tout essayé", "Est-ce que je vous avais déjà presris Bidulezinc ?" (Ouiiiii, 167 fois au moins), "Est-ce que vous avez une bonne hygiène ?", "Quel type de maquillage vous mettez ?" ... TAGGLE. Juste ... taggle. Fais ton boulot, c'est tout ce que je te demande. Ne prononce plus ce mot là, "acné". C'est comme le grincement des ongles sur un tableau noir. J'en ai marre, marre, marre, marre.

Il faut que je vous parle aussi de mon reflet dans le miroir.
Je me lève chaque matin avec une seule idée en tête : me diriger vers le miroir pour constater l'empleur des dégats. Je n'ai clairement plus l'espoir de me réveiller un jour et de constater avec joie que mes boutons, je ne sais par quel miracle, se sont fait la malle. Clairement, non, j'y crois plus. Alors je suis debout là, devant mon miroir dégueulasse de traces de doigts et je commence par me regarder dans les yeux. Je me dis : "Tiens, ils sont ... marrons. Ouais, ils sont marrons". Je regarde mon front parce qu'il est lisse et que je n'ai quasiment jamais d'imperfections à cet endroit. Ensuite, je regarde mon nez et j'me dis : "Les points noirs, je m'en occuperai quand j'aurais plus d'acné". Là, arrive le moment le plus difficile de l'étape miroir : le menton. Le contour de la bouche en fait. Là où aime se loger l'acné hormonale. Un bouton, deux, puis trois, attends non il y en a un quatrième. Puté, en plus ils sont gros, enflammés, ils me font mal et ils sont moches. Vient ensuite la phase de déprime pendant laquelle je me demande comment je vais bien pouvoir camoufler ça ... la simplicité : je ne sors pas ou peu.

Problème réglé yeah ! Je passe ma journée à penser à ça, j'ai l'impression que tout le monde ne voit que ça d'ailleurs. Je me couche avec ce boulet, je me lève avec ce boulot, chaque action de ma journée est accompagnée par ce boulet. Acné, acné, acné, tu as gâché ma vie.

Celles et ceux qui ont de l'acné connaissent probablement ce sentiment horrible et dégradant de dégouter les gens. Parce qu'on a des boutons, on parait sale. Alors qu'on a probablement une hygième bien plus saine que n'importe qui d'autre.
Et ce fail quand un magnifique bouton blanc élit domicile sur votre visage et que vous prenez enfin l'initiative de ne pas le percer mais que l'étape nettoyage de peau se charge de faire pour vous, dites moi que je ne suis pas la seule ?

Bref, j'ai probablement trop craché pour ce soir alors je vous dis à bientôt, dans un autre article, une autre catégorie, un autre jour !

Bises mes beautés !

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

B 09/10/2014 09:31

J'ai l'impression de lire quelque chose que j'aurais pu écrire.. J'aimerais te parler en privé, tu as une adresse mail? ( Je ne suis pas inscrite sur hellocoton, juste simple visiteuse)

B 10/10/2014 17:23

Tu as eu ma réponse?

Le K. 10/10/2014 11:36

L'Internet est contre nouuuus. Je te l'ai renvoyé !

B 10/10/2014 11:31

Haha non je n'ai rien reçu

Le K. 10/10/2014 11:17

J'ai bien reçu ton message et je t'ai d'ailleurs répondu :)
Tu ne l'as peut-être pas reçu, j'ai pas envoyé de mail depuis le lycée je crois x)
Regarde dans tes spams au pire.

B 10/10/2014 10:47

Salut, j'ai utilisé le formulaire de contact hier soir ;)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog